Navigation bar
  Start Previous page  72 of 83  Next page End  

 

Lundi 10 septembre

Nouakchott - N 1

Tom : Petit déjeuner (pain beurré + thé). Nico n'a rien pris, il n'a toujours pas la forme. Les rues de Nouakchott sont inondées, banques, mecs vus la veille, pas possible d'avoir de l'argent. On va à l'ambassade de France. Le glandu de service nous dit qu'ici on est en Afrique, pas moyen d'avoir de l'argent avec une carte bancaire. (On a l'air de le faire chier, il a des magasines sur le bureau). Finalement, il finit par nous dire qu'il fallait se renseigner auparavant. (D'accord avec lui, mais le ministère des affaires étrangères et le consulat de Mauritanie ne répondent pas lorsqu'on leur écrit par mail). On finit par trouver quelqu'un qui nous promet d'avoir de l'argent. Je le suis, on prend un taxi. Grosse magouille. Résultat : pas d'argent, demain, c'est sûr (le mec est à Atar ! ), il faut dormir chez un de ses amis car la route jusqu'à Rosso est inondée. Résultat : 400 Ouguiyas pour le taxi de sa poche. (Les hôtels hyper chics me dégoûtent). On part de Nouakchott pur Rosso. Dommage pour la Mauritanie, on ne dépensera presque rien (eux qui développent le tourisme ...).

Previous page Top Next page