Navigation bar
  Start Previous page  65 of 83  Next page End  

 

Lundi 03 septembre

Piste de sable - Azougui - 3ème nuit dans le désert - km 90 sur 120 km de piste

Tom : On choisit la piste la plus courte (30 km au lieu de 40 km), mais aussi la plus sablonneuse (elle suit le fond de la vallée alors que l'autre monte sur le plateau en face). On pousse les vélos sur 15 km environ, c'est la galère totale, on est fatigué. Obligé de faire quelques poses pour souffler. Sur le coup de 13H00 on aperçoit une palmeraie ! C'est comme dans les films où les hommes aperçoivent un village au milieu du désert. On s'arrête à une réserve d'eau où l'on se rince et prend un peu d'eau. Une nuée de gamins est vite réunie autour de nous. On goûte des dattes que les enfants sont allés cueillir. Elles sont meilleures séchées. On décide d'acheter à manger dans une épicerie, mais c'est l'heure de la sieste. On mange à côté d'un barrage. On re-décolle assez tôt et trouvons vite un marigot. On s'arrête à côté pour faire la sieste. D'autres enfants arrivent. On se baigne, l'eau est excellente, ça rafraîchit. On est à Azougui. Les enfants nous offrent le thé, puis nous font à manger (pâtes et sardines que nous avons fournies). Le tout cuit au feu de bois (de palmier). C'était vraiment bon, mais comme on en a l'habitude en ce moment, il y a du sable dans la nourriture. Entre temps, tout le village nous rend visite. A la fin, on va rejoindre les chanteuses (chants typiques). Gros dodo (encore à la belle étoile). On a eu la visite de moustiques durant la nuit.

Previous page Top Next page