Navigation bar
  Start Previous page  59 of 83  Next page End  

 

Mardi 28 août

Dakhla - Convoi militaire - El Argoub - Nuit dans le désert

Tom : On est parti pour changer nos dirhams en francs à la station service que nous avions vue la veille, mais il n'a pas l'argent sur place. Résultat : banque et 2 heures de queue (il faut donner son passeport pour l'ordre de la queue, la première personne vous demande ainsi au bout de 1H30 ce que vous voulez faire et ensuite, elle passe un papier au deuxième qui vous appelle 20 min plus tard. Au Maroc, ils sont forts pour occuper du monde à ne rien faire ! P.S. Une troisième était assise à côté de la première et ouvrait ou fermait la fenêtre suivant ce que le premier lui demandait. (Coup de gueule de la journée). Retour au camping avec le vent de face. Plein d'eau et direction le point de rendez-vous à 12H30 pour le convoi militaire. On monte avec les Parisiens, c'est le seul camion et ils ont l'air cool. Le seul problème est que leur camion (un SIMCA de l'armée) tombe souvent en panne. Les gendarmes ou militaires nous prennent notre passeport. On met les vélos sur un van Volkswagen à des Allemands. 16H00, on part. 50 bornes plus loin, le camion s'arrête. En fait, le pneu avant droit est crevé. Changement de la roue. Aide du conducteur du semi-remorque rempli de tapis et des militaires. Achat de boissons dans le seul village où l'on va passer. Le soir, on s'arrête près de la frontière pour camper. Le réchaud tombe en panne (l'essence n'a pas été filtrée la dernière fois car on a perdu le filtre). On ne mange donc pas la viande de mouton que les voisins Mauritaniens nous ont donnée (dommage car il y a longtemps que l'on n'a pas mangé de viande).

Previous page Top Next page