Navigation bar
  Start Previous page  41 of 83  Next page End  

 

Vendredi 10 août

75 km

Tin mal - S 501 - Tizi-n-test (2092 mètres) - S 501 - P 32

Tom : levé à 6H00. Départ 7H30 pour l'ascension du col du Tizi-n-test. Ca n'arrête pas de monter pendant un long moment. On est entre 8 et 10 km/h, les camions sont autour de 13 km/h. La route est tout en lacet, ça monte beaucoup et on est dans la brume. Peu d'eau pendant la montée mais pas mal de chèvres qui traversent la route. Il y a une vieille auberge en ruine à l'endroit où l'on pensait que c'était le col mais en fait il restait encore quelques kilomètres. Il y a une source d'eau qui vient de la montagne juste avant le sommet, ça fait du bien. 3 mecs à la source qui nous disent que le sommet est tout proche. Une fois arrivé en haut on prend un coca pour fêter le passage le plus haut du Dak : le col du Tizi-n-test à 2092 mètres d'altitude. La vue n'est pas superbe car le temps est très couvert avec plein de brume. On rencontre des Français - Marocains en vacances au sommet du col (eux ils sont en voiture). Ils nous félicitent pour être venu jusqu'ici en vélo. Pose photo puis redescende doucement pour profiter du paysage. Descente très impressionnante avec plein de lacets. La route est en mauvais état à certains endroits et le paysage superbe à travers la brume. Plus on descend et plus il fait chaud. On s'arrête faire la vaisselle et aussitôt après on s'arrête pour manger à un endroit idéal pour camper. On mange à l'ombre sous un arganier (arbre où les chèvres montent dedans pour aller manger les feuilles au sommet). Il y a peu de place pour se mettre dessous et il y a plein d'épines parterre. On repart une fois la sieste faite car on n'a plus d'eau à boire. On a testé une technique pour garder l'eau au frais : on entoure la bouteille d'un chiffon mouillé. Ca marche pas mal.

Nico : On repart difficilement sous le soleil qui tape fort. C'est un paysage désert avec seulement des arganiers partout et des chèvres dedans. Pas d'eau jusqu'au moment où on trouve une fontaine sur le bord de la route. Tom en profite pour réparer son Thermarest car il y a un grand bassin d'eau. En fait il se contente de localiser la fuite qu'il réparera plus tard après 1/2 heure de recherche assidue. Lavage complet (complet ça veut dire totalement immergé dans le bassin et rinçage sous le tuyau de la fontaine). La route est juste à côté et pas mal de personnes nous regardent. On fait une lessive qu'on aura d'ailleurs jamais le temps de faire sécher et qu'il faudra refaire car ça sentira trop mauvais. Un mec surgit de derrière la fontaine et nous propose de dormir chez lui. On accepte. C'est un type qui s'occupe d'une ferme pour un proprio. Sa femme et ses enfants sont partis on ne sait où dans le Maroc et il est tout seul ce soir. C'est pourquoi il nous a invité. Il parle un peu français ce qui nous permet de discuter. Il tue le lapin pour le repas du soir, Tom l'aide en tenant le lapin pour enlever la peau. On mange avec les doigts le lapin dans une sauce, c'est super bon et ça fait du bien de manger un peu de viande. Il y a aussi du melon à manger. On mange sur la terrasse située sur la maison car il fait très chaud et on regarde la télé en noir et blanc branchée sur une batterie de voiture en guise de fournisseur d'électricité. La télé est en arabe et on n'y comprend rien. On dort sur la terrasse à la belle étoile avec le mec. En tout cas le mec est super sympa et on a très bien mangé.

Previous page Top Next page