Navigation bar
  Start Previous page  38 of 83  Next page End  

 

Mardi 07 août

7 km

Jbel Toubkal - Imlil - Piste

Nico : la nuit a été horrible comme prévu. On a du passer sous les 0 ° C et sans tente et Thermarest ça n'a pas pardonné. Un peu la même nuit voir pire que celle sur la neige avec Béber, Raph et Greg au Tabor pour ceux qui sont concernés. Impossible de dormir, réveillé tout le temps. Froid dans le duvet. En plus le vent s'est levé et ça traversait le duvet, la folie. On était complètement rentré dans les duvets, on avait même fermé la tête du duvet. On a dormi tout habillé. Moi j'avais un peu plus chaud que Tom car j'avais le coupe vent. Par contre comme j'étais en sandales, j'avais pas de chaussettes et j'avais hyper froid aux pieds. Un premier groupe est arrivé au sommet à 4H30 du matin. Ils sont partis à 2H00 du matin du refuge CAF pour pouvoir voir le levé de soleil du sommet. Il y a un guide marocain avec eux. Nous on se les caille toujours. On se lèvera quand même et on ira voir le levé de soleil avec eux dans nos duvets. Pleins de groupes arrivent ensuite et nous voient dans nos sacs de couchage et notre cabane de pierre. Ils nous demandent si on a dormi là, on leur dit que oui et ça a l'air de les impressionner. " Pas trop froid " nous disent-ils. " Non, Non..., un peu mais sans plus... ". Enfin ça c'est la réponse pour faire les vrais car en réalité... On a tellement froid qu'on n'arrive pas à sortir des duvets et on quitte finalement le sommet vers 9H00 pour la redescende sur Imlil. 2H00 de descente jusqu'au refuge CAF et 4H00 du refuge jusqu'à Imlil. Une petite chute pour moi dans la descente sans gravité. Faut dire qu'en sandales c'était un peu chaud surtout jusqu'au refuge du Toubkal. Les chaussures non adéquates se font ressentir à l'arrivée car on a mal aux pieds et aux jambes. On est assez crevé il faut le dire. A Imlil on rend le sac, on achète à manger, un coca et on repart en descendant à pieds en poussant les vélos la même piste qu'on avait pris pour monter. On dort à côté de la piste à l'endroit où on avait mangé en montant dans des gorges en face d'un mec qui dort dans une tente et qui est là juste pour allumer et éteindre une pompe à eau qui alimente le village du dessus. Sinon ce mec il dort toute la journée. Lavage dans la rivière et repas tranquille. Pas de chance pour nous car le mec allume sa pompe au début de la nuit et la laissera tourner toute la nuit. Ca a fait pas mal de bruit mais vu qu'on était mort on n'a pas eu de problèmes pour s'endormir. Sinon j'ai aussi chuté avec le vélo en descendant le talus pour aller au lieu de couchage. Chute sans gravité et bien marrante, juste quelques égratignures au genou.

Previous page Top Next page