Navigation bar
  Start Previous page  29 of 83  Next page End  

 

Dimanche 29 juillet

152 km

P 1 - Khemisset - P 1 - Tiflet - P 1 - Rabat - S 222 direction Casablanca - P1

Tom : Grosse étape de roulage. 100 bornes le matin. D'abord une grosse descente puis une grosse montée pour traversée un oued (un fleuve). Beau paysage, photo en haut de la montée avec un gamin sur son âne, puis nous 2 en haut. Ensuite enquillage des kilomètres. La route est bonne et en légère descente. J'ai failli me manger dans un fossé après une sortie de route sur le rebord de la route alors qu'on était entre 35 et 40 km/h. Heureusement bien rattrapé et arrêt dans la terre sableuse avec les cailloux, pas de gamelle et rien d'abîmé sur le vélo, les sacoches sont juste pleines de sable. On s'arrête pour faire le plein d'eau à un bar. Nico prend un Fanta et moi un Hawaï. On s'arrête pour manger juste après dans une forêt de chênes lièges. On écoute le grand prix de F1 et l'arrivée du tour de France (en espagnol, c'est assez marrant). On en a " plein le cul " des mouches et on décide d'aller jusqu'à Rabat aujourd'hui pour trouver de l'eau . Une fois à Rabat on découvre l'océan Atlantique.

Nico : A Rabat on va à l'hypermarché Marjane. C'est le premier centre commercial depuis l'Espagne. Achat de nourriture pour Tom qui prend aussi une ampoule pour sa lampe (on ne dira pas comment il l'a acheté... vous lui demanderez !). Ensuite on sort de Rabat pour aller dormir et on reviendra visiter demain. Tom est mort et commence à s'énerver sérieusement et moi aussi un petit peu d'ailleurs. On a du mal à trouver de l'eau. On en trouve finalement dans un café. Tout le monde conduit n'importe comment sur la route. Ca klaxonne de partout et même lorsque les flics sont là. En fait il y a des flics à tous les carrefours et ils n'arrivent même pas à faire la circulation. On nous demande combien de bornes on a fait. A la fin je suis chargé à bloc avec le super bowl plein de 10 litres d'eau, la gourde en alu d'un litre pleine aussi et un melon de 3 kg acheté sur la route. On est mort et après 20 km de roulage on trouve finalement un champ de paille pour dormir.

Previous page Top Next page